Les moissons du futur

30 Octobre - Projection-débat

mardi 30 octobre 2012

Accueil > Événements, conférences, etc. > Les moissons du futur

Projection-débat Les Moissons du futur le 30 octobre 2012 à 20h en présence de Marie-Monique Robin

L’association Écocampus aura l’honneur d’accueillir Marie-Monique Robin à l’ENS le mardi 30 octobre 2012, pour une soirée autour de son nouveau documentaire "Les Moissons du futur".
Comment nourrir le monde en 2050 tout en réduisant considérablement les impacts environnementaux de l’agriculture, en garantissant des salaires décents aux agriculteurs et en inventant de nouvelles relations entre producteurs et consommateurs ? La réalisatrice, célèbre journaliste engagée, auteure du Monde selon Monsanto, a réalisé un "tour du monde des bonnes pratiques" tirées de l’agro-écologie, et propose des solutions concrètes.
Plus d’informations disponibles sur le site de Arte.

Un transcript plus ou moins fidèle du débat est disponible.

JPEG - 30.1 ko

Est-ce que l'adoption de l'agroécologie passera par une transformation complète de nos sociétés occidentales, et pas seulement de nos pratiques agricoles ?

Est-ce qu'en France le changement de gouvernement s'accompagne d'un changement de mentalité vis-à-vis de l'agroécologie ?
« J'ai constaté que les gens n'y comprennent rien à la PAC. Pourtant ça concerne ce qu'on aura au final dans nos assiettes »

Dans quelle mesure les lobbies qui s'exercent sur les membres du gouvernement sont un obstacle à la réforme de la PAC ?

« Les lobbies sont extrêmement puissants, on l'a vu avec l'affaire Séralini. »

Parenthèse sur l'affaire Séralini
« Les critiques qui lui sont faites ne sont pas très sérieuses à mon avis. »
« On a jamais vu la mise sur le marché d'un OGM refusée sous le prétexte d'une puissance statistique trop faible »

« Doubt is their product »
« Le but dans tout ça, c'est de semer le doute. »

A-t-on besoin de plus de main d'œuvre pour mener une agriculture durable et respectueuse de l'environnement ?
« Si on rend ce travail plus attractif et mieux rémunéré, je suis persuadée qu'il y aura des candidats. »

L'agroécologie est un levier très puissant pour agir sur nombre de crises qui traversent notre époque. Limiter l'impact du réchauffement global, donc des réfugiés climatiques par exemple, et donc lutter contre les grands dérèglements géopolitiques.

Faut-il protéger les techniques agroécologiques par des brevets ?
« Les brevets tuent la science. Surtout pas des brevets sur le vivant. »

Le maïs Mon810.
« Ce maïs a été mis sur le marché à l'issue d'une étude qui a duré 28 jours menée sur des rats adultes. »

Aujourd'hui, le docteur Khan travaille sur les "Smart Plants", les plantes intelligentes.

Comment sont diffusées les pratiques que vous nous contez ? Votre film est-il traduit et projeté dans les pays que vous avez traversés ?
« La transmission ne peut se faire que de paysan à paysan, avec le soutien des agronomes qui travaillent avec les paysans »
« Nous sommes en train de faire des versions Wolof, Chichewa, Pulaar... »

L'agroéclogie n'est pas l'agriculture de nos grands-pères, mais de la science de haut niveau.

En France, les agronomes sont-ils sensibilisés aux questions agroécologiques ?
« On a besoin de biologistes, d'agronomes qui travaillent sur ce sujet »
« On a 50 ans de retard, notamment dans la connaissance du sol. »

Les OGM ont-ils quelque chose à apporter à un système agroécologique ? Où pourraient-ils s'insérer ?
« Les seuls OGM présents aujourd'hui dans les champs sont des plantes pesticides. »
« On dispose d'une énorme biodiversité de semences, on peut travailler avec le vivant tel qu'il est. »

L'apport de Séralini au débat sur les OGM
« Aujourd'hui, on ne peut toujours pas conclure à l'innocuité ou non des OGM sur la santé. »
« On a besoin d'une vraie enquête indépendante de long terme sur les OGM. »

Lecture: | |

Télécharger
OGG  (22 Mo) | MP3 (36.1 Mo) |

Licence CC-by-sa

Accès par questions et chapitres

JPEG - 1011.9 ko

La projection débutera à 20h et sera suivie d’un débat (début vers 21h30), puis d’un échange informel autour d’un verre.

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Accès : 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, RER B Luxembourg, Bus 21 et 27 Feuillantines. Une fois dans le hall de l’ENS, prendre le couloir de gauche : l’amphithéâtre Dussane est au bout.

JPEG - 629.7 ko