Mardi 20 octobre

Résumé factuel et time-line de la journée

mardi 20 octobre 2015

Accueil > COP21 > Intersession d’Octobre à Bonn > Mardi 20 octobre

JOUR 2 : MARDI 20 OCTOBRE

Avant de commencé cette journée avec vous, revenons sur les résultats de la veille : Un texte amendé publié dans la nuit par les co-chairs.

8h : YOUNGO spoke council

Cette réunion marque de début de tous les prochains jours. Elle permet de présenter le déroulement de la journée. Durant celle-ci nous tentons plus particulièrement de tester l’organisation proposée hier : Policy/Media-Communication/Actions. Le début légèrement hésitant mais plutôt probant dans l’ensemble.

Rappelons également l’évènement important : Justin Trudeau est premier ministre du Canada. Cela suscite une vague d’espoir, nous nous attendons à ce que la délégation canadienne coopère et arrête de bloquer le processus comme ça a pu être son habitude par le passé.

9h : YOUNGO Bottom Line Team meeting

Si vous avez suivi (le compte rendu de la veille), vous savez de quoi il s’agit et que c’est assez rapide. Nous passons en revue les taches de chacun. Un membre propose l’introduction d’une plateforme slack dans l’objectif de la tester comme outil pour la COP21. C’est également l’occasion de planifier un meeting concernant la communication.

9h : RINGO meeting

RINGO, encore un acronyme, mais il ressemble à YOUNGO. En faite c’est le même principe mais pour les ONG de Recherche Indépendantes. C’est le lieu d’une discussion sur la place des jeunes chercheurs dans les négociations. Comment se servir de ces occasions pour les faire partager leur travail voir même travailler ensemble. La suite de la réunion est une analyse du texte assez académique. Globalement ce dernier semble plaire. Les co-chairs semblent avoir atteint leur but : les Parties « apprécient » presque le nouveau texte. Ils ont pu se le réapproprier et il leur semble équilibré.

10h : Séance plénière

Suite à la premiere plénière renvoyant le secrétariat de l’UNFCCC à l’élaboration d’un texte d’accord intégrant l’ensemble des révisions et amendements apportées par les différentes parties, il s’agissait aujourd’hui de revoir ensemble le nouveau non-paper et avoir le sentiment des parties sur son contenu. La plupart des pays ont salué l’efficacité du secrétariat et le caractère constructif de la plénière précédente. Les pays du G77 (Groupe correspondant aux pays en développement) chefs de file de la mini rebellion d’hier se sont montrés relativement satisfait du nouveau texte. Ils déclarent être prêts à entamer les négociations sur la base de ce dernier.

10h15 : Daily Tck

Cette réunion permet d’analyser à nouveau l’évolution du texte au cours de cette première journée et de cette nuit. Personne n’aimait le nouveau texte de 20 pages car il manquait d’ambition et était très déséquilibré entre les pays du Nord et les pays du Sud. Les pays ont pu ajouter ce qu’ils voulaient, et on est arrivés à un texte de 34 pages. Il manque encore des choses mais des points pertinents ont été ajoutés (nous voyons apparaître avec joie les droits de l’homme et le terme de décarbonisatoin), c’est beaucoup mieux. Ce texte pourrait vraisemblablement servir de base pour la COP21 (globalement l’avis est le même qu’au meeting RINGO).

11h : CAN (Climate Action Network), conférence de presse

CAN autre acronyme mystérieux. Enfin, non, le titre vous aide, mais concrètement, qu’est ce que c’est ? Il du principal sous-groupe des ENGO (maintenant vous devriez être habitué, ENGO, c’est un autre constituant de la société civile qui correspond aux ONGs Environnementales, comme WWF ou Greenpeace par exemple). Ce qui ce dit au cours de cette conférence est en accord avec ce qu’on a entendu avant : le texte est mieux. Il manque de précision sur les chiffres (notamment au niveau de la finance). La décarbonisation a été ajoutée et ça c’est positif.

12h : Meeting du groupe YOUNGO sur la politique

Nous travaillons ici sur l’intervention des YOUNGO. Le texte est trop long, il faut le réduire. Le focal point (chargé de faire la liaison avec le secrétariat de l’UNFCCC) voulait délayer la publication mais finalement nous obtenons le compromis de simplement réduire le statement. Oui, cette réunion a un peu tournée en rond et n’avait pas toujours beaucoup de sens…

14h : ACT (Action by Churches Together) Alliance, conférence de presse

Sur demande de Christiana Figueres (Secrétaire exécutive de l’UNFCCC), l’alliance ACT (groupe religieux de différents horizons) ont publié un texte (signé par plus de 150 « faith leaders ») sur la mobilisation dans la lutte contre le changement climatique. Ils ont beaucoup évoqué l’impératif moral et éthique dans la prise de position et ont insisté sur leur rôle de sensibilisation.

14h : Négociations en Spin-off groupes

Les négociations eurent lieu en vase clos. Si la volonté du co-chair était de la rendre accessible à la société civile, les délégations, japonaises et norvégiennes notamment, ont exprimés leur désaccords : « les vrais négociations » n’ayant pas vocation à se produire en public. Ces réserves suscitèrent les réactions contraire telles que celles exprimées par l’Afrique du Sud et la Malaisie, disposés à négocier en présence d’observateur de la société civile.

14h45 : Action pour « Zero by 2050 »

Action du groupe sur les objectifs à long terme, comme pour la dernière intersession la manifestation consistait à rester immobile au milieu d’une zone de passage avec un zero peint autour de l’oeil. Ceci permet d’interpeller les négociateurs pour ensuite démarrer la conversation avec eux sur le fond des objectifs à long terme et de la décarbonisation.

16h : Meeting du groupe YOUNGO sur la communication

Il s’agit de coordonner la communication au sein du groupe. Concrètement, on organise la conférence de presse du lendemain surtout du côté technique. Le titre officiel sera « Youth expectation for Paris agreement », qui est celui proposé par un membre de la délégation REFEDD. Parce que oui on a part peur de l’anglais et qu’il faut bien se lancer des fleurs, parfois.

17h : Réunion informelle de la délégation du REFEDD sur la suite des évènements et surtout sur l’éducation

Nous décidons à cette occasion de profiter de l’intervention et de la conférence de presse organisée par YOUNGO pour enfoncer le clou en s’adressant directement aux délégations par la suite. Concrètement on essaie de déterminer le plan d’action : demander le soutient et l’expertise du groupe YOUNGO sur l’education. Récupérer les données des délégations les plus sensibles, puis tenter d’obtenir des rendez-vous avec eux. La suite… demain.

19h : CSO (Civil Society Organisation) proposition sur les INDCs (Intended Nationally Determined Contributions)

Les INDCs, ce sont les contributions proposées par les Etats. Un groupe de rocher issu de la société civile a eu pour vocation d’étudiée la cohérence et l’ambition de ces propositions mais surtout d’équité et la justice dans la part de chacun des pays. Cela passe par la création d’un indicateur prenant comme composante la responsabilité historique et la capacité des pays. En utilisant une gamme assez large de paramètres (surtout temporels) ils obtiennent des gammes d’INDCs considérée équitable. Le résultat rapide de ces travaux de recherche, les pays les plus développés manquent clairement d’ambition dans leur proposition pour rester sous la bare des 2°C et sont souvent en dessous de ce qu’ils considèrent équitable.

Lucas et la délégation du REFEDD